30 secondes de sensations fortes

Tout semble réussir à Cédric Butti: outre les titres de champion suisse et de champion d’Europe BMX dans la catégorie des juniors, il a encore décroché le titre de champion du monde à Rock Hill (USA). L’espoir du sport suisse, âgé de 18 ans, s’entraîne à fond. Malgré cela, il ne veut pas parler de privations.

Cédric Butti, vous faites du BMX depuis l’âge de 5 ans. Comment en êtes-vous arrivé là?

Mon frère et moi, nous étions encore petits – âgés à peu près de quatre et six ans – lorsque nous avons vu un reportage sur la course BMX à la télévision. Ceci nous a complètement fascinés. Nous avons insisté aussi longtemps auprès de nos parents jusqu’au moment où nous nous sommes trouvés au bord de la piste à Winterthour. Tout s’est alors accéléré. Toute la famille a adhéré au Club Powerbike Winterthur BMX/MTB et, depuis lors, je fais du BMX.

Et cela ne vous est encore jamais devenu lassant?

Lassant? Jamais. Une course BMX dure une trentaine de secondes. Tout peut arriver dans cette demi-minute. C’est de l’adrénaline à l’état pur! Autrement que dans les autres disciplines sportives, aucun favori ne se détache clairement dans une course BMX. Quelque chose d’imprévu peut toujours arriver – une chute près de la ligne d’arrivée ou un dépassement spectaculaire. Pour moi, chaque course est à nouveau passionnante.

Vous suivez une formation commerciale depuis deux ans. Trouvez-vous suffisamment de temps pour vous entraîner?

En comparaison de ma scolarité obligatoire, le stress a même diminué. J’accomplis une formation commerciale de sport à Kreuzlingen. La formation dure une année de plus qu’usuellement mais permet de disposer de suffisamment de temps pour l’entraînement et les compétitions. C’est très important pour moi. Autrement, je ne pourrais guère observer mon planning d’entraînements – je m’entraîne 8 à 9 fois par semaine. Ce sont environ 18 heures au total.

Les compétitions ne sont pas encore contenues dans les 18 heures – il ne reste donc plus beaucoup de temps pour les loisirs?

Mes journées sont déjà bien remplies. Je m’entraîne le plus souvent le matin puis je vais à l’école et, le soir, j’ai une deuxième unité d’entraînement. J’accomplis actuellement un stage commercial d’une demi-année, qui fait partie de ma formation. Pour qu’il reste suffisamment de temps pour le sport, le taux d’occupation est de 50%. Mais à part la formation et le sport, il reste encore du temps pour autres choses.

Pour beaucoup de gens, le sport sert à compenser le travail quotidien. Comment réalisez-vous la compensation?

J’apprécie le plus une soirée tranquille et agréable avec mon amie ou avec mes amis. Ce qui me détend également, c’est tout simplement une soirée télévision.

N’avez-vous jamais eu le sentiment que le sport vous prive d’autres choses?

Non, le BMX est trop important pour moi. Il y a des moments où la motivation me manque. Mais dans ces instants-là, je pense à tous les succès obtenus et je retrouve pleinement la motivation. De plus, nous avons une superbe équipe nationale avec laquelle l’entraînement est un vrai plaisir et qui fait partie de mon cercle d’amis.

Quels sont vos plans pour le futur?

Je veux absolument me qualifier une fois pour les Jeux olympiques. Pour cette raison, je passe des juniors dans la catégorie élite. Ceci signifie que le niveau s’accroît et que je dois mettre les gaz pour ne pas perdre le contact. Sur le plan professionnel, je ne sais pas encore ce qui arrivera. Je peux bien enterrer mon rêve d’enfance de devenir astronaute.

Tirage au sort de billets

Les espoirs du sport suisse comme Cédric Butti sont soutenus par la fondation Aide sportive suisse – entres autres par la manifestation de bienfaisance «Super10Kampf». Voulez-vous assister à ce super décathlon? La CPT tire au sort 10 x 2 tickets.

Participez maintenant

Fiche signalétique

NomCédric Butti
Date de naissance23.07.1999
Lieu de résidenceHerdern TG
ClubPower Bike Winterthur und Flying Tigers Weinfelden
ProfessionFormation à l’Ecole commerciale de sport
Piste préféréeZolder, Belgique
Fait du BMX depuis2004
Succès en BMX juniors2017: Champion du monde, d’Europe et de Suisse
2016: Bronze aux CM, vice-champion d’Europe, champion suisse