Toute une vie à la CPT

Feuilleter

«Mon histoire est très courte», ainsi débute le courrier que Hansueli Siegenthaler nous a envoyé en réponse à notre appel du mois de mars, invitant notre clientèle à nous parler de leurs expériences avec la CPT.

Comme le révèle une copie de son carnet d’adhérent, l’histoire de Hansueli Siegenthaler n’est pas aussi courte qu’il le prétend. Fils d’un chauffeur de CarPostal, il était assuré à la CPT dès son enfance. À l’époque, la CPT était la caisse-maladie professionnelle du personnel des entreprises suisses de transport dont faisait aussi partie CarPostal. En 1932, la CPT s’ouvre à l’ensemble du personnel fédéral et en 1993, elle devient une caisse-maladie publique. Nous avons demandé à Hansueli Siegenthaler quel bilan il tirait de ses longues années d’adhésion.

Monsieur Siegenthaler, vous avez 83 ans. Depuis combien d’années êtes-vous assuré à la CPT?

Pour autant que je sache, j’y ai été toute ma vie. Mon père a travaillé aux PTT comme chauffeur de CarPostal et était donc assuré à la CPT. J’ai toujours souhaité garder cette caisse-maladie.

Qu’appréciez-vous chez la CPT?

Je suis content d’avoir toujours le même interlocuteur. Madame Meier est très compétente, ce qui m’évite de tout réexpliquer à chaque fois. Cela me simplifie beaucoup les choses.

Qu’est-ce qui vous a contrarié à la CPT?

Dans l’ensemble, tout s’est toujours bien passé. Au fil des années, les primes ont sans cesse augmenté, mais je suis conscient que cela est lié aux coûts de santé. En 2012, lorsque j’ai été hospitalisé à l’Inselspital de Berne, j’ai montré à mon médecin une facture datant de 1949. Cela l’a bien fait rire. À l’époque, je payais un forfait journalier de 5 francs. Vous imaginez?

J’en déduis que vous ne nous laisserez pas tomber?

(Rires.) Bien sûr que non, mais vous non plus!
Inform CPT N° 3 / 2017 - CPT la caisse-maladie «Je n’ai jamais songé à changer.»

Hansueli Siegenthaler avec sa conseillère clients Marianne Meier




Photo: Gaby Züblin Fotografie
Inform CPT N° 3 / 2017 - CPT la caisse-maladie La CPT mise sur la satisfaction de ses clients – pas sur des intermédiairesEn automne, la saison bat son plein. D’innombrables intermédiaires tentent d’inciter les assurés à changer de caisse-maladie. Pas à la CPT. Nous fonctionnons sans intermédiaires
et misons sur la satisfaction de nos clients et clientes. C’est pourquoi Comparis nous a cette année encore décerné son label «Approche client sérieuse».

Faites une bonne action et profitez-en
Loin du démarchage téléphonique, nous comptons sur votre recommandation. Vous recevez jusqu’à CHF 200.00 et le nouveau client parrainé bénéficie d’un crédit de bienvenue de CHF 200.00.

www.kpt.ch/parrainage_clients

Feuilleter